Vendredi 7 et Samedi 8 avril 2017 - 19h30

duo

BREL EN 1000 TEMPS

Alain Carré : comédien   

Dimitri Bouclier : accordéoniste

Enoteca de la Java

47 Avenue du Petit Port - Annecy-le-Vieux

 

Entrée 5 € - Gratuit adhérents

 

« Si j’avais été poète, j’aurais été Rimbaud ; compositeur, j’aurais été Mozart. Je ne suis ni l’un ni l’autre, je suis chanteur. »

En 1952, à 23 ans, Jacques Brel compose ses premières chansons qu’il interprète dans le cadre familial et à diverses soirées dans des cabarets bruxellois regroupés dans le quartier de «L’îlot Sacré». Il fait déjà preuve de cette puissance lyrique qui rebute sa famille. Elle tente, en vain, de le dissuader de continuer dans cette voie.
Lui persévère...
Ses premiers émois musicaux, il les doit à Beethoven, Mozart, Debussy et Ravel, qu’il découvre à la radio et au disque. Brel nous a quittés en 1978. Voici une belle occasion de lui rendre hommage. Supprimant la mélodie originale, à de rares exceptions près, Alain Carré restitue une nouvelle approche des plus belles chansons de Jacques Brel.
Si le chant est occulté, c’est au profit de l’art de dire qui véhicule les mots et invite à saisir l’essence des paroles. Ainsi la CHANSON, prise au mot, peut donner ses lettres de noblesse à la POESIE.
« En 1977, un an avant la mort de Jacques Brel, France, sa fille aînée, donnait des conférences sur la vie de son père. Elle m’avait alors proposé de dire le texte de ses chansons, sans accompagnement musical. En 2013, j’ai découvert un musicien extraordinaire, accordéoniste – et dieu sait si l’accordéon était important pour Jacques Brel – Dimitri Bouclier. Lauréat de nombreux prix internationaux, ce jeune prodige est un orchestre à lui tout seul.
Jacques Brel est un grand poète –même s’il s’en est toujours défendu – dont on croit connaître les textes. On est emporté quand il les chante. Mais une fois mis à nu, c’est là seulement qu’on rentre profondément dans son univers. » (Alain Carré)

Ce spectacle est labellisé par la Fondation Internationale Jacques Brel à Bruxelles